mercredi 16 juillet 2014

Massif des Cerces : Plein des jambes, plein les yeux !

Compte rendu de la sortie Montagne du 15 Juillet 2014, sur les traces d'une partie de l'Ultra Raid de la Meije (Massif des Cerces)

Départ

Départ du milieu du Lautaret, 1850m, par un bout de route du Col et surtout la montée du Galibier par l'ancienne route. Comprendre une piste à moitié herbeuse bien raide pour le démarrage, d'une longueur d'environ 600m de D+ et sur laquelle mes compagnons de route deviennent rapidement des points lointains !
Heureusement, le paysage est déjà somptueux avec la Meije à portée de regard et un ciel bleu superbe.

Çà se finit ensuite sur la route du Col pour les quelques mètres restants, avant d'arriver au sommet du Galibier et son panorama à 360° extraordinaire, surtout par ce temps clair de la journée !

Première descente

La descente commence en essayant de trouver des chemins de traverse à coté de la route du Col, donnant l'occasion à une balade champêtre agréable (même si niveau VTT, cela n'est pas extra) dans un cadre encore une fois magnifique.
Le bas de la descente est plus intéressant avec un single longeant le torrent


Et ça remonte !

Arrivée vers midi en bas, Gilles manquant de se faire manger par deux patous, nous décidons de faire un bout de route sur l'autre versant du Galibier pour atteindre, à 2000m, le départ de l'interminable piste blanche vers le Lac des Cerces. Heureusement que le cadre est somptueux car la montée m'est difficile : j'avais déjà faim en bas alors après 2h de montée sous un bon soleil, le résultat n'était guère engageant ! Surtout que, comme d'habitude dans ces journées, le maître mot était "on y est bientôt", tout ça pour s'apercevoir qu'il reste "un petit bout à faire" !!



Repas puis remontée


Repas bien mérité juste avant le col des Cerces, avec un panorama "pas dégueulasse" ! Finalement, nous avons bien fait de retarder l'heure du repas !

Evidemment, ça ne dure pas et il faut repartir pour un section de roulage/poussage avant d'arriver au col des Cerces, proche des 2600m, qu'on enchaîne après une légère descente avec le col des Ponsonnières, dernière grosse difficulté du jour, sur lequel la montée se fait principalement à pied, vélo sur le dos (tout du moins, pour mon cas !)

Je sens toutefois dans les paroles de Gilles qu'il ne faut pas compter sur une fin en roue libre, car la descente est assez irrégulière avec quelques sections non roulables. Le reste de la descente est très agréable, sur un GR à la difficulté idéale et quelques passages rapides intéressants. On finit ensuite sur un "faux plat montant" (encore une expression qu'on entend souvent lors de ces sorties !) mais qui s'éternise le temps de rejoindre les voitures après quelques épingles finales en sous-bois !

Au final, 40 Kms, quasiment 2000m de D+, 8h de roulage (cool, mais quand même!), des images plein la tête, les jambes un peu lourdes mais ça en valait la peine !

2 commentaires:

  1. Tu as la trace de cette sortie ? je pense qu'on a pas fait tout à fait la même.

    RépondreSupprimer